Actualités - HORESCA - Fédération Nationale des Hôteliers Restaurateurs et Cafetiers

Assemblée générale de l'HORESCA

horesca ag salle.jpgAssemblée générale Horesca

L’assemblée générale de l’Horesca s’est déroulée ce 21 mars dans les locaux de la Chambre de Commerce. Alain Rix, président de notre fédération et François Koepp secrétaire général ont passé en revue les faits marquants dans nos métiers. Les entreprises rencontrent de nombreuses difficultés et il faut être préparé pour affronter l’avenir. Francine Closener, secrétaire d’État à l’Économie était l’invitée d’honneur de la journée. L’assemblée s’est terminée par la remise de diplômes honorifiques.

Alain Rix et François Koepp se sont relayés au micro pour énumérer les différents thèmes qui ont marqué notre secteur ces douze derniers mois. Et même si l’année a été globalement positive au niveau national,  chaque type d’entreprise a ses difficultés spécifiques.

Les cafés ont énormément souffert de l’interdiction de fumer et de la hausse de la TVA sur les boissons alcoolisées. Globalement on estime la baisse du chiffre d’affaires à moins 7 pourcent. Mais dans certains cas la chute est beaucoup plus dramatique. Les bistrots peuvent être considérés comme un secteur économique sinistré. Ce constat a incité l’Horesca, sous l’impulsion du Ministère de l’Economie à lancer le label de qualité Wëllkomm. Cette charte à laquelle les cafetiers membres de la fédération peuvent adhérer gratuitement (pour les autres cela coûte 50 euros) procure un certains nombres d’avantages. Les adhérents peuvent se démarquer grâce à un panonceau qui renseigne les clients, ils profitent de la publicité commune à travers le site Internet et deviennent éligibles pour des subsides lors d’investissements. A ce jour on compte une quarantaine d’établissements, après seulement trois mois de lancement.

Pour les restaurants, 2015 a été l’année des allergènes. En effet, les restaurateurs ont l’obligation d’indiquer un certain nombre de composants dans leurs préparations tel qu’il est prévu dans le règlement européen sur l’étiquetage des denrées alimentaires. Il faut donc indiquer les quatorze ingrédients allergènes qui se trouvent dans les différentes préparations, que ce soit dans les plats à la carte, les menus spéciaux (pour banquets) ou les formules du jour. Un travail administratif considérable, surtout dans les petites entreprises. Il faut cependant aussi constater que pratiquement aucun client ne demande une carte indiquant les allergènes. Si en moyenne, dans un restaurant à peine deux clients par an se renseignent on peut dire que cette obligation est superflue.

L’hôtellerie, le troisième pilier de notre secteur peut de son côté être satisfait de l’année 2015. Nous avons accueilli de nombreux clients et les prix moyens demandés pour une nuitée couvrent les coûts qu’ont les établissements d’hébergement dans un pays cher comme le Luxembourg. Une grande partie des recettes est néanmoins reversée à des intermédiaires sur Internet comme Booking qui profitent d’une situation dominante. Afin de limiter ce déséquilibre, il faut motiver les clients à réserver directement auprès de l’hôtelier en lui donnant un avantage (sur le service ou sur le prix). La fédération européenne des métiers de l’Hospitalité Hotrec a dans ce sens lancé une campagne « Book direct » que l’Horesca soutient activement. Les hôteliers doivent dans ce sens aussi continuer à investir dans leurs outils informatiques. Signalons dans ce domaine que Lux-Innovation propose un service d’audit dans le domaine de la digitalisation. Un spécialiste vient dans l’entreprise hôtelière pour faire un état des lieux et proposer des améliorations. Ce service est subventionné à hauteur de 50 pour-cent par les pouvoirs publics.

Alain Rix et François Koepp ont aussi dressé un rapport d’activité de notre fédération en rappelant le congrès européen de Hotrec à Luxembourg  avec la présence de S.A.R. le Grand-Duc héritier Guillaume au dîner de gala et en remerciant tous les autres acteurs comme la Chambre de Commerce, le GIE Luxembourg for Tourism, les écoles LTH et LTB et les différentes associations pour leur bonne collaboration.

Finalement, Francine Closener a pris la parole. La secrétaire d’État à l’Économie est revenue sur la bonne année touristique qu’a été 2015 (à lire dans ce contexte l’article à la page 34). Elle a aussi félicité l’Horesca pour ses actions et a invité les responsables à favoriser le dialogue.

Le label Wëllkomm est la preuve que l’on peut lancer de beaux projets ensemble. Francine Closener au aussi dévoilé que dans le domaine de la classification hôtelière, son ministère allait présenter un avant-projet de loi dans les prochains jours. Par rapport aux réglementations du passé, la classification ne sera plus obligatoire mais facultative. Francine Closener s’est aussi dite ouverte à discuter sur toute proposition venant du secteur et a invité les professionnels de notre secteur à s’adresser à son ministère dans ce sens.

L’assemblée s’est terminée par la remise de distinctions honorifiques suivie du traditionnel pot de l’amitié.

horesca ag diplomes ok.jpgDistinctions honorifiques

Des membres ont été récompensés par un diplôme honorifique pour les nombreuses années passées à exploiter une entreprise. Les diplômes ont été remis par Madame Francine Closener, secrétaire d’Etat à l’Economie.

Aloyse Jacoby, Restaurateur , 38 ans

Margit Jacoby-Majeres, Restaurateur, 38 ans

Colin Shepherd, Hôtelier-restaurateur,  34 ans

Elisabeth Shepherd-Arts, Hôtelier-restaurateur, 24 ans

Pietro Esposito, Cafetier, 30 ans

Nico Fautsch, Hôtelier, 30 ans


Devenir
membre


je suis déjà
membre

S'authentifier

Mot de passe oublié


Créer un
compte