Le "doggybag"
Une mesure symbolique  contre le gaspillage alimentairedoggybag-copy.jpg

En théorie : des restes alimentaires à emporter pour le chien. Aujourd’hui on l’appelle gourmet-bag, foodbox, Rest-O-Pack. Régulièrement il se trouve des clients qui demandent à emporter leurs restes. Est-ce que le client veut vraiment  que les restes sur son assiette finissent dans une boîte en plastique ? Pourquoi ne pas anticiper le problème et éviter les restes sur l’assiette ?
Rappelons que les repas servis dans les restaurants sont normalement préparés pour une consommation immédiate et que le cuisinier doit suivre les bonnes pratiques d’hygiène :

L’emballage
Le restaurateur doit  veiller à ce que les restes de l’assiette n’occasionnent pas de contamination croisée. L’emballage des aliments ne doit pas se faire  en plonge, en cuisine, derrière le comptoir,… .De préférence le client emballe lui-même ses restes à table.
La boîte ou l’emballage dans lequel les restes sont emballés doit bien entendu convenir à un usage alimentaire. Le réchauffement des denrées alimentaires doit être aussi considéré. Pas tous les emballages peuvent être utilisés pour réchauffer des aliments, par exemple dans un micro-onde. 

Les conditions de transport
Le transport est souvent lié au non-respect de la température exigée et à la contamination croisée entre des denrées alimentaires crues et cuites. Une mauvaise conservation des denrées alimentaires peut ainsi entraîner des intoxications alimentaires. 

A savoir !
La responsabilité du restaurateur s’arrête au moment où le repas est remis au consommateur :  Le restaurateur n’est pas responsable des conditions dans lesquelles la partie non consommée du repas sera ensuite conservée et consommée.  


Devenir
membre


je suis déjà
membre

S'authentifier

Mot de passe oublié


Créer un
compte